Unafo
Politiques et dispositifs publics
  • Image6
  • Image 2
  • 6
  • Image4
  • Image3
  • Mise à jour 13/12/2012 17:56:39

Accueil

16/06/2015

Le logement accompagné, une des alternatives aux nuitées hôtelières

Le plan de réduction du recours aux nuitées hôtelières, quel état d'avancement des sujets concernant le secteur du logement accompagné ?

Le 27 mai 2015 s'est tenue, à Paris, la seconde rencontre nationale du comité de pilotage relatif au plan de réduction des nuitées hôtelières. Retour sur l'avancée du plan.

Selon une approche tendancielle et sur la base du rythme de création de nuitées hôtelières des années précédentes, l’Etat estime que le nombre de nouvelles nuitées s’élèvera à 10 000 places d’ici 2017. Cette croissance continue du nombre de nuitées hôtelières ne peut être une solution durable, qu’il s’agisse des conditions de vie des personnes hébergées, de la réponse publique à des problématiques structurelles de logement et de gestion de la demande d’asile ou du coût pour le budget de l’Etat. Infléchir la progression des nuitées hôtelières, améliorer les conditions d’accueil des personnes hébergées et mieux répartir l’offre au niveau national sont les objectifs fixés par l’Etat et traduits dans la circulaire interministérielle du 20 février 2015. Le plan à mettre en œuvre porte sur la création, d’ici 3 ans, de 9000 logements d’intermédiation locative dans le parc privé (dont Solibail), de 1500 logements en résidence sociale et pension de famille et de 2500 places en centre d’hébergement pour famille ou dans le diffus. Des solutions concernant l’amélioration des conditions des personnes qui demeureront à l’hôtel sont également prévues (accompagnement social, domiciliation, qualité et accessibilité à l’alimentation).

Le comité de pilotage national, auquel participe l’Unafo ainsi que les autres membres des Acteurs du logement d’insertion (Fapil et Soliha /issu de la fusion des fédérations PACT et Habitat et Développement), s’est réuni pour la seconde fois le 27 mai 2015 pour établir un bilan d’étape et présenter la déclinaison locale des objectifs nationaux (voir support de présentation). Le plan visera prioritairement les régions les plus concernées par le recours aux nuitées hôtelières :
- l’Ile-de-France concentrant 86% des nuitées hôtelières
- la Lorraine (5% des nuitées)
- Rhône-Alpes (Isère, Loire et Rhône) et la Basse-Normandie (2 à 3%)

Les objectifs régionaux sont actuellement en cours de définition en fonction de la situation locale. En Ile-de-France, des appels à projet ont d’ores-et-déjà été lancés visant notamment la captation de 1000 logements supplémentaires en 2015 relevant du dispositif Solibail et à une meilleure répartition des solutions alternatives et des nuitées par département. Concernant les résidences sociales et les pensions de famille, si à l’origine, ces logements-foyers n’ont pas été pensés pour loger des familles, il semblerait qu’aujourd’hui, au regard de l’occupation des nuitées hôtelières franciliennes (94% des personnes hébergées en hôtel par le 115 sont des adultes et enfants en famille) et sous l’impulsion de l’Etat, le sujet du modèle logement-foyer est ouvert.

Les adhérents du réseau souhaitant développer des solutions alternatives aux places d’hôtel sont invités à se rapprocher de leurs directions départementales de la cohésion sociale (DDCS).

Le prochain comité de pilotage national se tiendra le 29 septembre 2015. Dans cette attente, l’Unafo informera son réseau de l’état d’avancement du plan et lancera prochainement une enquête auprès de ses adhérents pour connaître le rôle joué par le secteur du logement accompagné dans le cadre du plan de résorption du recours aux nuitées hôtelières ainsi que les problématiques rencontrées.

Pour toute information complémentaire relative au plan national de réduction de recours aux nuitées hôtelières, contacter Céline Di Mercurio, chargée de mission Unafo (01 40 71 71 13).
 

© 2012 - Unafo - Union professionnelle du logement accompagné